Les nouveaux sont arrivés !

Youpi.

On attendait ça. La fête.
Depuis 2 ans que les confinements nous en tourné en déconfiture, enfin de nouvelles têtes, de nouveaux fou-rires. Et quelques maladresses, que nous les anciens, regardons avec tendresse. Mais pas longtemps. On est tous passé par là. Alors on accourt et conseille de nos petites astuces pour le bien-être de tout le monde. Le club c’est ça, une ambiance, un sport, du plaisir de naviguer sans complexe. En fraternité.

Ravis, nous étions. Maxence, l’éduc responsable de nos grands nouveaux, était cerné.
Faut dire que le mois de septembre avec ses beaux jours, ses semaines d’essais nous font danser les pupilles.
Cette fois, le groupe était composé de nouveaux et de nouveaux-nouveaux.
Les nouveaux qui étaient déjà venus la semaine d’avant.
Et les nouveaux bleus tout frêles dans leur bateau.

Parmi les anciens contents de barboter et jouer avec le renouveau After Covid, il y avait Jean-Yves. Le héros de cet été. Le pro de la pédagogie de l’esquimautage. Ça fera l’objet d’un autre billet. Bref, Jean-Yves était là. Et Jean-Yves, comme d’autres doués et passionnés du club va bientôt passer son monitorat. Aujourd’hui notre Jean-Yves était là, donc.
Idéal pour scinder le groupe en deux, pour mieux accueillir et faire progresser chacun des groupes de bleus (lol tendresse).

Alléluia après-Covid, la nature s’en est mêlée. Démonstration d’allégresse. Un pur spectacle.
Deux cygnes amoureux se sont posés, l’arrondi de leurs cous arque boutés comme des arcs en ciel, bec contre bec. Des cœurs. Comme dans les films. A l’eau de rose d’amour fou.
On sort les violons. La p’tite licorne fait des patouilles et s’ébroue de toutes ses paillettes collantes en confetti.

Les deux groupes ont continué d’évoluer sur l’eau. L’un pagaye devant, pas derrière, entre chaque pile du pont. L’autre avance, freine, tourne avant de se manger la rive pleine de roseaux. Et recommence. C’est reparti. A fond les ballons. Stooop sur la ligne de l’éduc. La double pagaie droite gauche enfoncée dans l’eau, arrêté net. Sans tourner. Bravo.
Puis en avant de l’autre côté. Passage à pied sur la petite île. Sortie de kayak avec pagaie sous le popotin. Et l’aide solidaire d’une bonne âme. Réarme en haut du talus, glissade mouillée sans la jupette. Ça flotte. Melvin se lance depuis le haut du mur d’entrée de l’écluse. Effet assuré, chacun mesure la marge de progression à parcourir avant ce saut de l’ange. Peut-être pas cette année.

Maxence réunit les deux groupes au complet, tout niveau confondu. Ballon ! Une équipe numérotée de 1 à 9 d’un bord à l’autre. Au signal, le numéro énoncé démarre, navigue et vogue. Des ailes lui poussent. Coup de pagaie, épaules, buste, biceps. Vaguelette, sillage, ballon ! Retour au rivage chargé du butin poussé par la pagaie devenue crosse. Puis stupeur, l’adversaire prend par revers et repart avec l’or, espiègle galopin. Gendarmes et voleurs changent de camps. Mêlée générale. Aucune perte. Match nul, balle au centre. L’heure tourne. Après la récré, la descente.

La glissière.
Facile dixit Maxence, la glissière a été bâtie initialement pour les poissons. Les poissons ne se blessent pas. Les poissons nagent. Les poissons jouent. Une petite pente pleine de fun. Technique de la pagaie en gouvernail parallèle au bateau, le nez positionné vers la droite en sortant. Trois petits tours et puis s’en vont.
Le chef descend le 1er. Au signal son complice envoit le suivant, un kayak se lance. A la queueleuleu ou presque. Tout le monde descendra, le stress monte. Là-haut, personne n’en mène large. Les jeunes vétérans moins expérimentés que Melvin se rappellent du stress de la descente dans l’entonnoir du passage. Derniers conseils, mise en confiance. Chacun s’élance. A l’arrivée tout va bien. Bon cru cette année. Du rire, de l’adrénaline, de la nage, de l’envie de tout donner, saupoudré de bonne humeur perlimpinpin. Tout va bien.

Avant de partir, bon groupe « même pas peur », nos petits bleus viennent pousser du nez les chutes d’eau du barrage, faisant des bacs sans le savoir à l’heure où le courant n’est encore qu’un petit caneton tout mignon. Cette année est née sous l’étoile du sourire. Kayak sport dynamique et enjoué, déjà tu te fais des amis.

En passant, le couple de cygnes nous salue d’un envol de pieds palmés sen pédalage sur l’eau, dans la même direction, vers le pont et la cale, comme nous. Puis à quelques encablures d’envergure à peine ré-amerrit, synchro en glissant sur l’eau.

Clap de fin, on rentre. Merci les cygnes.
A samedi !
Magali

APA CKCPR : duo gagnant !

Parce que ça fait plus d’un an que notre club adoré, le Club de Canoë Kayak de Pont-Réan (CKCPR) se mobilise pour ce projet fabuleusement humain.

Parce que Fabienne Michel, Cécile Barbier, Christelle Séveno, Christine Etienne, Michel Noël, Franck Goueri, Maxence Guizou, Magali Roussel, Mickaël Le Soliec et Mélanie Roger l’ont voulu et se sont armés pour que naisse ce formidable programme sur-mesure nouveau.

Parce que certains sont des as de chefs de projet, d’autres des éducateurs éclairés profondément humanistes, d’autres encore des kayakistes vétérans engagés pour que leur club continue de grandir et s’épanouir.

Parce que pratiquer le kayak dans un écrin de verdure protégé comme notre belle vallée de la Vilaine, sur une eau calme et accueillante applaudie silencieusement par des saules, des lotus jaunes et leurs forêts de nénuphar à la belle saison, ça se partage.

Parce qu’une fois assis.e sur l’eau, c’est tout qui se connecte et s’apaise. En méditation instantanée.

Parce qu’en APA, on prend son temps. En APA les éducateurs sont à notre écoute. En APA, la nature et l’humain sont liés. En APA, on découvre le bonheur d’être vivant.e.

Alors, l’équipe du bureau, les éducs avec une kayakiste malade, ont joint leur forces et atouts, et l’effervescence s’est produite.
Maxence et Mickaël se sont formés, Mélanie l’était déjà, son avis nous était précieux. Fabienne s’est démenée pour porter notre beau projet devant la consécration des institutions en vigueur. Cécile, Christelle, Christine, Michel et Magali ont arpenté médecins, amis, kinés et oncologues de Pont-Réan à Nantes en passant par Rennes, Guichen et Bruz.

Les embarcations se sont rhabillées de neuf, les réserves belles comme un sou neuf, tout rénové comme les vœux du bon génie d’Aladin. Tout pour naviguer tranquillement et ne se poser aucune question.

Sont accueillis à bras ouverts hommes ou femmes en ALD, quel que soit le cancer.
L’APA est destinée à une personne ayant un cancer ou en ayant eu un.

Ca y est, c’est fait. On l’a. La Certification PAGAIE SANTÉ !

Merci Catherine Paoletti, la commission nationale Pagaie Santé et le B.Ex. Fédéral.

Magali

APA, y’a ka !

À toute la tribu APA de l’année dernière, en récidive cette année : Anne-Marie, Candida, Nathalie, Michel.
Et moi bien sûr.

L’APA est en danger.
On nous prend pour des invertébrés en voie d’extinction.
Pourquoi ?
Parce que nous sommes si peu nombreux encore, que si nous ne sommes représentés que par un ou une d’entre nous sur l’eau deux vendredis de suite, nos supers mono angoissent et en concluent que l’APA est mort..

Or l’APA c’est juste une tranche de fou-rire le vendredi après-midi, un moment extra où on retrouve les copains, les potes quoi.
Un intervalle dans cette vie bancale où on est comme tout le monde. Ou même mieux, on est en paix avec notre corps à la ramasse, où celui-ci devient un allié. Un outil, une force, se solidarise et, avec notre esprit, devient un.

Sur l’eau, assis sur l’eau, les fesses sur l’eau, on revit.
En apesanteur.
En plus, étonnamment le vendredi après-midi le soleil nous baigne de ses rayons à chaque fois.

Bon, ok Pepita-Candida est en déplacement express de cœur au Portugal 🇵🇹. Elle nous reviendra.

Poussin-Nathalie n’est pas prête non plus à lâcher la troupe ni nos rdvs sur l’eau buissonniers.

Notre nouvelle copine Anne-Marie a aussi décidé de se réinscrire en APA cette année. Avec quelques vendredis sautés, snif.

Reste notre Charly-Michel, chef de file de ces drôles de dames. Cutting on edge de sa forme, selon ce que le cœur lui en dit, à barboter avec classe et fougue avec nous le vendredi, ou en funambule dans son wooper le samedi matin.

Quant à moi, je cumule. Plutôt deux fois qu’une. Quand on a gouté à l’ivresse du tout-est-possible sur l’eau, plus rien n’existe vraiment en dehors.
J’ai repris du poil de la bête grâce à ce groupe éclaboussant de force de vie et d’efforts à notre dose. J’y ai rencontré des ami.e.s pour toujours. J’y ai rencontré une famille. Dans les autres sessions aussi.
Je double la dose donc. Vendredi APA et samedi Adultes loisirs.
À fond toutes les 2 semaines. Ça se décale dans le temps, certains mois ça fera 3 semaines entrecoupées, donc. Le reste du temps j’irai parasiter un autre club (beaucoup moins fun et sympa que le nôtre), hors Bretagne, ça s’explique 😂.

L’APA n’est pas mort.
Comme le roseau, il plie mais ne rompt pas. Toujours vivant.

A votre santé !

Magali
« Toujours pas en rémission. Mais je tiens le bon bout. »

Hélène Raguénès, championne d’Europe 2021

Lors des championnats d’Europe qui se sont déroulés du 11 au 15 août 2021 en Espagne dans la région de Castilla y Léon, Hélène Raguénès membre de l’équipe de France et licenciée au club a tout particulièrement brillé en ramenant 3 médailles (2 en or, 1 en bronze):

  • mercredi 11/08 lors de la classique: médaillée de bronze en canoë monoplace
  • samedi 14/08 lors du sprint individuel: championne d’Europe en canoë biplace aux côtés d’Elsa Gaubert
  • samedi 14/08 lors du sprint par équipe: championne d’Europe en canoë monoplace avec Elsa Gaubert et Laura Fontaine.

Toutes nos félicitations à Hélène pour ces très beaux résultats.


Légende: Article paru dans Ouest-France, dimanche 16 août 2021.

Nettoyage de la Vilaine samedi 13 mars 2021

Samedi 13 mars 2021 après-midi, le CKCPR organisait une opération de nettoyage de la Vilaine et de ses berges.

Nombreux ont été les adhérents, les adultes comme les jeunes, les amis et les familles, à s’être retroussés les manches pour aller ramasser les déchets sauvages.

L’opération s’est terminée par un grand goûter bien mérité.

Merci à tous pour cette grande opération de nettoyage.

Balade apéro du jeudi soir

Tous les jeudis, du 1er mai 2021 jusqu’au 14 octobre inclus, accompagnés par l’un de nos éducateurs sportifs, le Canoë-Kayak Club de Pont-Réan vous invite à venir ressentir la docilité de la Vilaine et la quiétude de la Seiche lors d’une balade nautique au départ de la Cale de Pont-Réan jusqu’au moulin du Boël.

En fin de balade nous vous offrons un apéro agrémenté de produits locaux au bord de l’eau (voir le flyer).

Chaque parcours dure environ 3 heures. Balade tous publics, enfants à partir de 8 ans si accompagnés. Il n’est pas nécessaire de savoir nager.

En partenariat avec l’office de tourisme de Rennes, nous avons mis en place une billetterie qui vous permet de réserver et de payer en ligne votre billet (accès à la billetterie).

Vous avez aussi la possibilité de réserver un billet open valide n’importe quel jeudi jusqu’au 14 oct. inclus (accès à la billetterie).

Renseignement et réservation au 02.99.42.28.95 ou au 06.81.67.48.64.

Mesures mises en place contre le COVID-19:

Les mesures de distanciation physique sont à respecter avant le départ, notamment lors de la formation théorique. Le port du masque est recommandé avant le départ, il peut-être retiré lors de la randonnée. Gel hydroalcoolique à disposition des participants durant toute la prestation. Les canoës, gilets de sécurité et pagaies sont nettoyés et désinfectés.

Légende: Flyer balades apéro proposées le jeudi soir du 6 mai 2021 au 14 oct. 2021 inclus.

Locations saisonnières 2021

Cette année les locations saisonnières reprendront à partir du samedi 8 mai 2021 jusqu’au 30 septembre.

Durant la période, vous pourrez venir au Canoë-Kayak Club de Pont-Réan tous les après-midi de 14h à 18h du mardi au dimanche inclus pour louer seul, en famille ou en groupe un canoë, un kayak ou encore un paddle (voir le flyer).

Afin de faciliter votre prise en charge, nous vous invitons à réserver par téléphone au 06.81.67.48.64 ou au 02.99.42.28.95.

Cette année nous mettons en place un TPE pour faciliter le paiement par carte bancaire.

Mesures mises en place contre le COVID-19:

Les mesures de distanciation physique sont à respecter avant le départ, notamment lors de la formation théorique. Le port du masque est recommandé avant le départ, il peut-être retiré lors de la randonnée. Gel hydroalcoolique à disposition des participants. Les canoës, les gilets de sécurité, les pagaies, les bidons étanches sont nettoyés et désinfectés.


Légende: Tarifs saison applicables du 01/05/2021 au 30/09/2021.

Organisation d’un sélectif interrégion de descente à Cesson-Sévigné

Le week-end du 30 novembre 2019, le Canoë-Kayak Club de Pont-Réan organisait un sélectif inter-régionnal de descente de rivière à Cesson-Sévigné, avec samedi la classique et dimanche l’épreuve de sprint.

Plus de 200 pagayeurs se sont donnés rendez-vous sur le bassin d’eaux vives de Cesson-Sévigné et ont offert un très beau spectacle aux personnes présentes sur le bord du bassin.

De nombreux bénévoles du club, mais aussi d’autres clubs bretons ont oeuvré tout le week-end pour assurer la réussite de cette compétition sportive qui a vu Hélène Raguenès, licenciée au CKCPR dominer les débats dans sa catégorie.

 


Légende: Victoire facile pour Hélène Raguenès, article paru dans Ouest-France le 2 décembre 2019.

Retour sur la journée des champions du Monde

Samedi 23/11/2019, le Canoë-Kayak Club de Pont-Réan (CKCPR) organisait une après-midi festive en l’honneur de ses trois champions de France et champions du Monde:
  • Tony Debray, champion du Monde en individuel, double champion du Monde par équipe et champion de France 2019,
  • Louis Forgeard, vice-champion du monde par équipe et champion de France 2019,
  • Hélène Raguénès, championne du Monde par équipe et également championne de France 2019.
L’après-midi débutait à 14h par une interview de Radio Laser des trois sportifs de haut niveau, membres de l’équipe de France et affiliés au pôle France de Canoë-Kayak situé à Cesson-Sévigné.
 
A 15h, une séance de navigation encadrée par nos trois champions du Monde était proposée aux adhérents du CKCPR. Une vingtaine de jeune kayakistes ont accompagné leurs idoles jusqu’au barrage situé près de l’écluse de Pont-Réan.
 


Légende: Tony, Louis et Hélène accompagnés par des jeunes kayakiste du club.

Après un goûter offert par le club, une conférence débat était organisée à 17h30 en présence d’une centaine de personnes. A cette occasion, Michèle Tasserit, présidente du Comité Régional de Canoë-Kayak a remis à Franck Hinry, président du CKCPR un trophée pour la 3e place au niveau national du club de Pont-Réan pour l’ensemble des performances sportives de ses compétiteurs durant la saison 2019. Puis l’association Tous sur le Pontqui regroupe des commerçants, artisans et professions libérales de Pont-Réan a remis un chèque de 500€ pour soutenir financièrement les champions, non rémunérés par leur sport.
 


Légende: L’association Tous sur le Pont remet aux trois champions un chèque de 500€.

En présence de nombreux jeunes du club et de leurs parents, mais aussi des élus de Guichen Pont-Réan et de VHBC, les champions ont ensuite pu répondre à de nombreuses questions sur leur parcours vers l’excellence sportive et exposer leur objectif de participation aux championnats du Monde 2020 qui se dérouleront aux Etats-Unis au mois de juin prochain.
 
Pour aider financièrement ces jeunes sportifs à préparer ces prochains championnat du Monde, le CKCPR a mis en place une campagne de collecte de dons avec pour objectif de collecter 5.000€ d’ici le 31/12/2019 afin de leur permettre l’achat et le renouvellement du matériel nautique et le financement d’une partie du coût des stages de préparation et du voyage aux Etats-Unis.
La soirée s’est terminée dans une ambiance champêtre avec un apéritif dînatoire offert aux personnes présentes.
 
Le club tient à remercier tout particulièrement les bénévoles qui ont œuvré à la réussite de cette journée, les commerçants de Pont-Réan et l’entreprise M-Loc pour leur soutien.
 
Cet évènement a également fait l’objet d’un article paru dans Ouest France le 2 décembre:
 


Légende: Les champions du monde de kayak font leur bilan, article paru dans Ouest-France le 2 décembre 2019.

 
Au 31 décembre 2019, la campagne de crowdfunding s’est achevée. Elle nous a permis de collecter 1495€. Le CKCPR remercie chaleureusement tous les généreux donateurs.
 

Propulsé par HelloAsso

Le CKCPR fête ses champions du Monde samedi 23 nov.

Samedi 23 novembre 2019, le Canoë-Kayak Club de Pont-Réan organise une après-midi festive en l’honneur de ses trois champions du Monde. Vous êtes cordialement invités à assister à 17h30 à la conférence débat avec nos trois champions et à la séance de dédicaces qui suivra.

Après les résultats exceptionnels obtenus en 2019 (Tony Debray, champion du Monde en individuel, double champion du Monde par équipe, champion de France, Louis Forgeard, vice-champion du monde par équipe, champion de France, Hélène Raguénès, championne du Monde par équipe, championne de France) nos trois athlètes de haut niveau, membres de l’équipe de France démarrent une nouvelle saison avec en ligne de mire les championnats du Monde qui se dérouleront en 2020 aux Etats-Unis.