Notre champion du monde Tony Debray pose la pagaie

À 32 ans, Tony Debray licencié au CKCPR depuis ses débuts prend sa retraite sportive à l’issue des sélections équipe de France qui se sont clôturées lundi à Treignac.

« En 2004, j’ai 14 ans. Je participe à mon premier championnat de France sur la Vézère. Je remporte mon premier titre de champion de France. C’est donc 18 ans plus tard et sur cette même rivière que je prends cette lourde et importante décision : je pose la pagaie. »

Spécialiste de descente de rivière, le Bretillien a su marquer son empreinte dans la discipline, en monoplace ou biplace. « Je me dois, en premier lieu, de remercier mon sport. Merci de m’avoir construit. Merci de m’avoir permis d’être l’homme que je suis aujourd’hui. Le courage et l’abnégation m’auront permis de toucher les plus hautes distinctions mondiales et européennes de cette discipline. Obstiné dans cet objectif, je n’ai pas vu les années défiler tellement tous ces moments valaient de l’or. »

Un nouveau challenge

Celui qui a débuté par une sélection dans les rangs tricolores chez les juniors, puis U23, est devenu au fil des années un titulaire indiscutable de la sélection senior. Au total, il aura remporté trois titres mondiaux en individuel (2016, 2017, 2019), un doublé européen individuel en monoplace et biplace associé à Louis Lapointe en 2019 et 22 médailles mondiales. « J’ai pagayé sur les plus belles rivières du globe à travers de longs voyages avec l’équipe de France avec qui j’ai vécu sûrement les plus grandes émotions de ma vie. Lundi, les larmes ont coulé sur la ligne d’arrivée de cette dernière course. Non, ce n’était pas la plus belle, non ce n’était pas la plus rapide. Mais les souvenirs se sont bousculés là-haut au rythme des coups de pagaie. Tous ces bons et mauvais moments qui font une carrière de sportif de haut niveau. Des plus belles victoires aux plus lourdes désillusions. J’aurais aimé faire encore durer ce plaisir mais je suis à un carrefour de ma vie et je dois prendre une décision. »

Un nouveau challenge s’impose désormais à lui : après avoir suivi une formation d’ébénisterie et travail du bois, Tony Debray a créé son autoentreprise et rencontre un franc succès. Il enchaîne les chantiers et se réjouit d’être à présent son propre patron. « J’ai déjà hâte de connaître la suite avec ce nouveau challenge que je m’impose aujourd’hui. Et c’est donc avec le sentiment du travail accompli que je mets un terme à ma carrière. Je me dois aussi de remercier les acteurs de ces fameuses 18 années. »

Bravo et un grand merci à notre champion qui aura su faire briller le club au plus haut niveau durant toutes ces années.

NB: Cet article a été publié sur le sur le site de Ouest-France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.